Retour "Chapelles"

Chapelle Ste Trinité

On ne sait pas par qui ni quand cette chapelle a été construite. Est-ce qu'elle a déjà existé avant la Guerre de Trente Ans ? On ne le sait pas. De toute façon, elle ne peut être antérieure à 1550. Le dernier comte de Deux-Ponts - Bitche, Jacques, a fait construire à la FROHMUHL un moulin banal (FRON-MUHLE) vers le milieu du 16e siècle. A la même époque a été créé le village de HOLBACH par des verriers venus d'Allemagne qui y ont installé une verrerie ambulante (Stützenhütte). On peut supposer que la présence du moulin a attiré des gens qui ont construit quelques chaumières et qui peut-être ont construit la chapelle.

La première mention de la chapelle est faite par le curé de SIERSTHAL, Philippus BREUNIG, qui dans le registre paroissial a inscrit le 1er février 1706 le mariage de Georgius  LUPIAC de HOTTVILLER et de Magdalena BARI (PARIS) de HOLBACH "in Capella Sancta Trinitatis ex Fronmuhl".

En 1731, le curé Nicolas LANG a inscrit un décès le 30 août d'une veuve LANG demeurant "prope sacellum Sta Trinitatis prope molendinum Fronmuhl".

Le "Pouillé des Bénédictins" de 1760 mentionne pour la première fois FROHMUHL et ajoute "qu'il y a une chapelle et un moulin". Autour du moulin s'est formé le hameau du même nom. Cela explique l'existence d'une chapelle "Capella Sta Trinitatis" où l'on faisait les mariages de HOTTVILLER et de HOLBACH en 1706. Il ne parait pas qu'il y eut un cimetière. Les habitants étaient inhumés à SIERSTHAL.

En 1817, M. VIVILLE dans son "Dictionnaire du département de la Moselle" note : "FROHMUHL ou FRONMUHL, chapelle, hameau et moulin sur la Schwalb, près de SIERSTHAL, annexe de cette mairie".

Voilà tout ce qu'on connaît de son histoire. Peut-être un jour découvrira-t-on dans la chapelle une date incrustée dans la maçonnerie actuellement cachée.

C'est une vieille tradition observée par les curés de SIERSTHAL de lire une messe par an dans la chapelle, le jeudi après la fête de la Ste Trinité.

 

Retour "Chapelles"